En tant que fleuron de l’industrie spatiale française et européenne, Toulouse concentre de très nombreuses entreprises évoluant dans des secteurs de pointe, comme l’aéronautique ou encore l’aérospatiale. Cette activité a profondément dynamisé la capitale de la région Midi-Pyrénées, laquelle est devenue un véritable technopôle. Universités et grandes écoles de renom s’y sont ainsi implantées en nombre, faisant de la Ville rose l’une des toutes premières cités étudiantes de France. Si l’on ajoute une qualité de vie largement au-dessus de la moyenne, portée par des infrastructures performantes et un climat appréciable, il est indéniable que Toulouse est une ville qui attire. Cependant, les loyers y sont assez chers et pour les étudiants aux bourses modestes, en dehors des cités U, les possibilités sont plutôt restreintes en dépit des efforts faits par la municipalité.

Depuis quelques années, c’est la colocation qui séduit de plus en plus. Le principe, qui consiste à partager un logement à plusieurs, présente un intérêt économique évident puisque le loyer ainsi que les charges sont partagés entre tous les colocataires. De plus, l’aide au logement peut s’appliquer. Enfin, cela permet de cibler des logements plus grands, lesquels disposent de chambres individuelles pour chacun des occupants et de pièces communes comme la cuisine, le salon ou encore la salle de bains.

Dès lors, puisque les frais sont partagés rien n’empêche de cibler des quartiers un peu plus huppés, forcément plus agréables à vivre, comme celui du Capitole, situé en plein centre-ville. Il est d’ailleurs l’un des plus fréquentés par les étudiants, notamment ceux de la faculté de droit Toulouse 1 qui est toute proche. Peu étendu, il correspond au cœur historique de Toulouse, symbolisé par la place du Capitole, lieu de tous les rassemblements festifs, l’hôtel de ville, les arcades et le théâtre du Capitole. Autour, on y trouve des petites ruelles de briques roses qui abritent nombres de sympathiques cafés et autres lieux où les étudiants aiment se retrouver. Côté transport, la ligne A du métro est à deux pas, les lignes de bus y sont nombreuses et l’on peut même louer des vélos grâce au système VelôToulouse.